24 novembre

Bleu Peacock by Milk Décoration

A l’occasion de notre collaboration exclusive avec MilK Décoration, nous avons rencontré Isis-Colombe Combréas, la fondatrice du magazine.

Après le lancement de MilK, le magazine de mode enfantine, en 2003, vous lancez MilK Décoration, quelle était votre volonté ?

Avec MilK, le magazine de mode enfantine j’ai beaucoup visité d’intérieurs de familles et cela m’a toujours amusée de voir les passerelles que les gens faisaient entre design dit « enfant » et design avec un grand « d ». Je me souviens d’un appartement ou un bear brick trônait dans le salon tandis que l’affiche de Blow Up surveillait la table à langer ! Au fil des ans et des intérieurs visités, les pages « déco » prenaient de plus en plus de place dans MilK alors nous avons créé MilK Décoration. Au début il était le pendant « déco » de MilK mais force nous est de constater qu’aujourd’hui il fait sa route tous seul, affranchi de l’autorité de son aîné. Ce qui continue de lier MilK et MilK Décoration c’est l’image, notre image : soignée, sophistiquée aux antipodes des snapshots et autres insta-photos.

Isis-Colombe Combréas

Je pense qu’il y a un avant et un après Perludi. Cette marque allemande de design pour enfant a révolutionné le genre et donné ses lettres de noblesses au design pour enfants. Et puis ce que j’aime c’est le compromis, le consensus qui règne dans la chambre des enfants. Au début, quand tu deviens parent tu contrôles tout : de la couleur des draps à celle des murs en passant par les cadres au mur. Petit à petit l’enfant veut dire son mot et inévitablement il a mauvais goût : j’adore ce moment ! Et c’est aussi pour cela que le design pour enfant est une discipline savante et compliquée qui doit réunir les publics autour de sa créativité.

 Qu’aimez-vous dans la marque Red Edition ?

J’ai un attachement très particulier à Red Edition car je crois être la première cliente de Cyril Laborbe. J’ai acheté au lancement de la marque leur table tripode – objet de notre collaboration- pour la chambre de ma fille Hiroko. Tous les souvenirs de ses anniversaires de petites filles sont autour de cette table que j’avais entouré de petites chaises chinées chez Balouga.

Pour votre collaboration comment avez vous choisi THE couleur ?

Nous avions envie de cette couleur dense oscillant entre le bleu et le vert sombre, que j’interdis de nommer « canard » ! J’aime pas le bleu canard 😉 Et puis nous avons proposé à Red Edition de laquer également un des pieds de la table pour souligner la ligne du piètement qui est selon moi la signature de cette pièce.

Quels sont vos projets de cette fin d’année ?

Sortie du MilK décoration le 8 décembre !

17 juillet

Chez Emmanuelle à Saint Germier

Chez Red nous aimons penser nos meubles, les fabriquer mais aussi les voir vivre : nous sommes curieux ! Bienvenue chez Emmanuelle

Chez Emmanuelle - Saint Germier
Nous comptons sur vous pour nous envoyer vos images des meubles Red, chez vous. Seuls vos prénoms et votre ville seront mentionnés et nous posterons l’image ici-même et sur nos réseaux sociaux.

Envoyez-nous vos images à redchezvous@rededition.com

15 juillet

Chez Violaine à Paris 18ème

Chez Red nous aimons penser nos meubles, les fabriquer mais aussi les voir vivre: nous sommes curieux ! Bienvenue chez Violaine

Nous allons chez vous, comme des petites souris, pour observer votre façon de vous servir des bulles de Nua, ce que vous avez choisi comme tissu pour votre canapé, comment vous accordez la couleur de vos murs à votre enfilade Fifties…

Table de repas 190 cm plateau chêne

Nous comptons sur vous pour nous envoyer vos images des meubles Red, chez vous. Seuls vos prénoms et votre ville seront mentionnés et nous posterons l’image ici-même et sur nos réseaux sociaux.
Envoyez-nous vos images à redchezvous@rededition.com

 

11 mai

Chez Nicolas_Paris

Chez Red nous aimons penser nos meubles, les fabriquer mais aussi les voir vivre: nous sommes curieux! Bienvenue chez Nicolas

Table basse fifties rouge

Table basse fifties large rouge

Nous comptons sur vous pour nous envoyer vos images des meubles Red, chez vous. Seuls vos prénoms et votre ville seront mentionnés et nous posterons l’image ici-même et sur nos réseaux sociaux.
Envoyez nous vos images à redchezvous@rededition.com

 

 

3 mars

Red Edition en Asie

Hello, Hello, internautes fans de design et accro de déco !

Nous voulions vous faire découvrir un endroit over the top qui, si vous en avez l’occasion, vaut le (grand) détour. A Hong Kong LaneCrawford est une référence. Ce multimarque est une sorte de photographie de ce qui se fait de mieux et de nouveau en lifestyle. Nous sommes donc fiers de faire parti de leur sélection. En attendant un petit trip to HK, cliquez ici : http://www.lanecrawford.com/red-edition/lifestyle/plp

On adore tellement aller y flâner que nous serons à Maison&Objet à Singapour les 10, 11, 12 et 13 mars prochain, exprès pour s’y arrêter au retour.  – Comment ça c’est pas à côté?! –

Singapour

Singapour

En pleine installation

En pleine installation

26 décembre

Red love Tof

TOFDRU est illustrateur, il a beaucoup collaboré pour la presse et il est à parier que vous avez déjà croisé ses créations dans les pages des magazines ou… sur nos sacs ! On aime beaucoup son travail ici chez Red et avons beaucoup de projets avec lui. En attendant de vous les révéler, nous l’avons interviewé à l’occasion de l’ouverture de La Mine, une école de dessin d’un nouveau genre pour les 6-12 ans.

Sacs Red Edition by Tof Dru

Sacs Red Edition by Tof Dru

Tof, quel est ton parcours ?

Formation Arts Plastiques, puis Arts Appliqués.

Directeur artistique dans la pub au début, puis illustrateur et graphiste pour :

– la presse (Libé, Télérama, Inrocks, SoFoot, Doolittle, Vanity Fair, Usbek & Rica…)

– la pub (Nike, Pepsi, Sfr, Beaubourg, L’Huma, Ray-ban, Fnac…)

– la musique (Andy Partridge, Lily Alen, Carlos Gardel, Weepers Circus…)

– l’édition (Flammarion, Robert Laffond)

Que fais tu aujourd’hui ?

Je continue mon parcours 😉 sauf que je suis désormais tous les mercredis à LA MINE. Enfin !

Comment définis tu ton style ?

Je dirais « Collage & Zigouigoui ».

Coloré, pétillant, gai et parfois brutal, mais jamais cru ni glauque.

 

Quelles sont tes inspirations ?

Les collages de Max Ernst, Raoul Hausmann, Hannah Hôch, John Heartfield, Erro.

Le graphisme de Paul Rand, Saul Bass, Herb Lubalin, Max Hubert.

Les peintures de Dubuffet, Chaissac, Basquiat, Vuillard.

L’univers de Tomi Ungerer, Tod Schorr, Jim Flora, Miroslav Sasek

Les dessins de Siné, Sempé, Abner Graboff, Saul Steinberg.

Les affiches de Savignac, d’Hervé Morvan, Donald Brun

Bref, que des contemporains quoi !

Pourquoi ouvrir un lieu pour les enfants ?

J’en suis encore un ! Mais dans un corps d’adulte !

J’ai envie de partager mon amour du dessin, de l’art, de la typo, de l’affiche avec eux. J’ai longtemps travaillé avec des enfants en tant qu’animateur et directeur de colos, et quand j’ai arrêté, ça m’a beaucoup manqué. Accompagner les sorties scolaires de mes filles, organiser les fêtes de l’école ne me suffit plus. Et j’ai eu la chance de trouver cet endroit qui, avec l’appui de mes proches (amis et famille) est devenu LA MINE !

Ecole la MINE

Ecole la MINE

Que vas tu leur proposer ?

Un lieu unique et ludique où les enfants pourront développer leur pratique créative librement, tout en apprenant les techniques des arts plastiques pour les mettre en forme. Connaître les outils fondamentaux et découvrir (maîtriser selon l’âge) ceux d’aujourd’hui.

Faire un dessin au fusain c’est bien. Le scanner pour en faire une affiche à l’aide de Photoshop en y ajoutant de la typo, en intervenant sur les couleurs et la composition, c’est autre chose.

Faire vivre une création en l’animant image par image pour raconter une histoire et aborder des notions de mise en scène et de cadrages, c’est du jamais vu !

Alors si en plus, on se marre en le faisant, et qu’on apprend que le surréalisme est né à Paris avec André Breton et ses copains; si on peint de la main gauche les yeux fermés comme Dubuffet pour se libérer de toutes les contraintes intellectuelles et académiques, ça devient un exutoire formateur !

Par curiosité comment t’y prends tu pour créer une affiche ? Tu coupes ou tu n’es que sur ordi.. ?

D’abord, je fais des croquis pour camper l’idée et la composition, puis je plonge dans mes livres, catalogues et revues, je les scanne et les assembles à l’ordi, un peu à la manière des décalcomanies de ma jeunesse. Disons que le collage numérique offre beaucoup de souplesse et des possibilités infinies. Il a également le mérite de ne pas endommager mes documents.

Cependant je garde le plaisir de la colle et des ciseaux pour des travaux personnels.

Qu’aimes tu dans Red Edition ?

On n’est pas dans la pâle copie de meubles 50’s, mais dans l’hommage aux lignes et au design de l’époque revus par des designers d’aujourd’hui. Et cela se ressent dans toute la collection.

Je suis également sensible aux matières de qualité, aux associations de bois, laine, laque, bambou qui font qu’on est dans du design haut de gamme, à des prix qui ne le sont pas. Moi je dis : CHAPEAU !

24 décembre

Red love Yellow Velvet

Yellow Velvet c’est une pillow gallery : un site de vente en ligne que de coussins.
Attention pour Carole Dugelay, la fondatrice, le coussin n’est pas futile il est l’essentiel accessoire d’une déco signée !

Sabrina Ficarra, la directrice artistique de Red Edition a fait une sélection dans cette moelleuse galerie pour vous donner des envies et des idées.
http://www.yellowvelvet.com/fr/

Notre sélection de coussins

Notre sélection de coussins

29 novembre

Youpi, voilà Jippi

Jippi veut dire Youpi en norvégien. Jippi c’est une bande de quadra sympas qui ont rapporté des merveilles de Norvége, patrie de Siv Tone, la meneuse. Si ce nom vous dit quelque chose  c’est que vous connaissez Finger in the Nose, la marque de mode enfantine dont elle est co-fondatrice. Jippi c’est d’abord des peaux de bête (rennes ou mouton) rapportées de  Norvège : « Les bêtes dont sont issues ces peaux sont toutes élevées au grand air, certaines à l’état sauvage, pour la consommation de leur viande.

Jippi

Jippi

L’utilisation des peaux relève d’une tradition ancestrale en Scandinavie, remontant aux premiers habitants de ces contrées au climat rigoureux. Le tannage des peaux Jippi se fait dans le respect strict de la nature, dans des conditions très réglementées, l’écologie étant une valeur fondamentale de la culture scandinave. » Red adore Jippi qui ne s’arrêtera pas au poil : l’ambition de la sympathique bande c’est de promouvoir le design et le savoir-faire norvégien. Pendant 2 mois ils exposent leurs trouvailles 40, rue des Blancs Manteaux à Paris. Vous trouverez aussi votre bonheur sur leur e-shop. www.jippidesign.com